DOCUMENTS UTILES

Publié par L'équipe du Centre de loisirs

 

LE PROJET EDUCATIF

 

Notre projet éducatif ne fournit pas un modèle immuable de l’orientation éducative du Centre de Loisirs mais il établit les fondements de son action. Il doit permettre de guider le personnel dans ses fonctions et de clarifier quelques principes et valeurs qui sous-tendent les objectifs poursuivis ainsi que les modalités d’intervention du Centre. 

 

I. LES PRINCIPES ET VALEURS

 

En tant qu’entité éducative s’adressant à des mineurs, plusieurs principes et valeurs régissent le fonctionnement du Centre de Loisirs.

Tout d’abord, il a l’ambition de participer à la formation de citoyens libres et responsables, conscients de leurs droits et de leurs obligations à l’égard de la société, des membres et des institutions qui la composent ainsi que de la planète qui les accueille. Dès lors, les grands principes républicains de liberté, d’égalité, de solidarité et de laïcité sont appliqués au Centre de Loisirs, à la fois comme objets d’apprentissage et comme règles de conduites qui s’appliquent à tous : utilisateurs et personnels du service. Cela suppose, lorsqu’on fréquente le Centre, le respect des autres, du matériel, de l’environnement et des règles collectives, l’indépendance à l’égard de toute religion et forme d’appartenance, la tolérance et l’acceptation des différences entre individus, l’entraide et la coopération dans l’accomplissement des tâches quotidiennes et des activités.

Par ailleurs, le Centre a également pour vocation de participer à l’épanouissement et au développement individuel de tous les mineurs accueillis. Pour ce faire, il mobilise des moyens humains, matériels et pédagogiques adaptés aux caractéristiques des enfants en fonction de leur âge, de leurs capacités, de leurs envies et de leur maturité : lieux, conditions d’accueil et activités spécifiques. Refusant la spécialisation, il propose une palette d’activités la plus diversifiée possible, susceptible de solliciter les différentes aptitudes des enfants, considérés dans leur globalité : dimensions affectives, imaginaires, créatrices, physiques et intellectuelles. 

De plus, intervenant pendant le temps libre des enfants, le Centre garde dans toutes ses activités une dimension ludique et récréative dominante. Aussi, le jeu, sous toutes ses formes et dans toutes ses dimensions est-il utilisé et adapté aux caractéristiques des mineurs. Ceux-ci sont associés au choix des activités et animations proposées à travers différents outils (enquêtes, questionnaires, boîte à idées …) et ils doivent avoir la possibilité de s’isoler et de bénéficier de moments calmes, sans obligations de participer à des actions collectives.

En outre, s’inscrivant dans un territoire particulièrement riche en ressources naturelles et face aux inquiétudes et menaces qui concernent l’avenir de la planète, le Centre est particulièrement attentif aux notions d’éducation à l’environnement. Cette préoccupation, commune à l’ensemble des activités du Centre, s’exprime autant dans le fonctionnement quotidien du service (économie des matières premières, attention particulière sur le choix des activités et les comportements des enfants et des animateurs …) que dans la mise en place d’actions spécifiques. Celles-ci sont généralement basées sur une démarche sensitive laissant une large place à l’observation et à l’expérimentation : immersion dans différents milieux, pratique d’activités de pleine nature (randonnée pédestre, VTT, canoë, jeux de plein air …), utilisation d’éléments naturels dans les activités manuelles …

Enfin, bien que le Centre de Loisirs n’ait pas la possibilité de répondre à la diversité des attentes des familles et des conceptions éducatives de chacun, il affirme sa conviction que l’éducation des mineurs est de la responsabilité de tous : familles, éducation nationale, associations et diverses structures socioéducatives. Aussi, afin d’assurer une continuité éducative entre ces différents acteurs il s’efforce d’informer et de se tenir informé des pratiques de chacun, il développe des partenariats éducatifs (collège, associations locales …), il organise des moments de rencontre avec les parents, les sollicite lors d’actions particulières (bivouac, sorties …) ou de procédures d’évaluation et il tient des permanences d’information.

 

II. LES OBJECTIFS GENERAUX

 

Le but du Centre de Loisirs est de permettre aux enfants et jeunes de s’approprier une culture collective (savoirs, savoir-faire, savoir être …) qui les aideront à devenir des citoyens actifs dans la société de demain. Cette éducation à la citoyennetéà l’esprit critique et constructif mobilise cinq objectifs généraux.

Assurer la santé, l’intégrité et la sécurité morale et affective des mineurs. Toutes les conditions en termes de locaux et d’équipements, d’activités et de personnels, d’hygiène générale et d’alimentation, doivent être remplies pour garantir la sécurité des enfants fréquentant le Centre de Loisirs.

Epanouissement et développement. A travers l’initiation et la pratique de diverses activités de loisirs il s’agit de stimuler les différentes aptitudes des mineurs afin de développer leurs potentialités et de satisfaire leurs besoins d’action, d’expression et de création.

Apprentissage de la vie en collectivité. La découverte et l’appropriation des valeurs, normes et règles de vie du Centre doivent permettre aux enfants et adolescents de trouver leur place dans une communauté à leur dimension. Equitables et bien comprises, elles sont sources de respect (de soi, des autres, du matériel et de l’environnement), de découverte des autres et des différences entre individus.

Apprentissage de la responsabilisation. Il s’agit de proposer aux mineurs un environnement leur permettant d’expérimenter en sécurité les conséquences de leurs choix, comportements et décisions. La confrontation des points de vue et l’acceptation de la contradiction doivent être source d’enrichissement mutuel et de tolérance. 

Apprentissage de l’autonomie. Tiraillés entre leurs désirs et leurs capacités, les mineurs encore dépendants des adultes, doivent trouver au Centre un espace leur donnant la possibilité de réaliser leurs propres projets en intégrant les contraintes de l’environnement dans lequel ils évoluent et sur lequel il leur faut agir.

 

III. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

 

Le Centre de Loisirs est placé sous responsabilité du directeur de la communauté de communes et il dépend de la commission sociale enfance jeunesse. Celle-ci se tient régulièrement informée des activités du service par l’intermédiaire de différentes notes de service : rapports, comptes rendus, bilans … . Le personnel du centre peut être invité à participer aux réunions de cette commission, en fonction des besoins et le coordonnateur enfance jeunesse intercommunal assure une liaison régulière entre ce service et les élus de la commission. La commission sociale n’émet qu’un avis consultatif sur les décisions relatives au Centre de Loisirs. 

L’organe décisionnel est le conseil communautaire. Les élus intercommunaux sont informés de l’actualité du Centre lors de leur participation aux conseils communautaires ainsi que par l’intermédiaire de documents d’information qui sont régulièrement adressés aux Maires de toutes les communes. 

Pour mener à bien ses actions, le Centre de Loisirs dispose d’un budget annuel de fonctionnement voté en conseil communautaire ainsi que du personnel d’encadrement permanent (1 directeur, 1 directrice adjointe, 3 agents d’animation) et environ 30 saisonniers. 

Le service est composé de 2 Pôles : le Pôle enfance, destiné aux 4 12 ans et le Pôle Adolescents, pour les 13 -17 ans. En fonction des tranches d’âges des enfants accueillis et des activités pratiquées, le centre utilise différents équipements intercommunaux et communaux.

En fonction des projets des équipes d’animation, des mini camps, séjours, sorties à la journée, complètent les cycles traditionnels d’activités du Centre. De plus, afin de favoriser l’accessibilité du service au plus grand nombre, des prestations sont organisées dans toutes les communes volontaires et les tarifs demeurent proportionnels aux ressources des familles. 

Les modalités précises d’organisation et de fonctionnement du Centre sont  regroupées dans le projet pédagogique.

Le Président d’Allier Comté Communauté

Gilles PAULET

 

 

LE PROJET PEDAGOGIQUE GENERAL

 

Le projet pédagogique général précise les objectifs et les moyens d’action du Centre et il sert de référence aux personnels ainsi qu’aux familles et aux différents partenaires. Il doit également permettre d’ajuster et d’adapter le Centre aux évolutions de son contexte d’intervention : enfants accueillis, composition et qualification de l’équipe d’animation, orientations de la politique enfance jeunesse de la communauté de communes.

Dans ce sens, le projet pédagogique du Centre se veut plus un processus de réflexion sur les objectifs et les moyens de l’action éducative, qu’une référence figée et incontournable sur les pratiques pédagogiques.

Cet outil est complété par un projet pédagogique spécifique à chaque cycle ou lieu d’animation : vacances scolaires, séjours, ateliers extrascolaires, Local Jeunes, cycles des mercredis, Vacances Actives.

 

I. LES OBJECTIFS PEDAGOGIQUES

 

Conformément à la règlementation, le Centre de Loisirs d’Allier Comté Communauté veille à la santé, à la sécurité et au bien être de tous les enfants accueillis et il participe à leur développement et à leur intégration sociale.

Intervenant pendant le temps libre des mineurs, les personnels du Centre sont particulièrement attentifs à ce que les contraintes de la vie collective du Centre ne soient pas à l’origine de frustration et de surmenage de la part des enfants. 

Pour ce faire, la plupart des objectifs poursuivis mobilisent une approche ludique qui se veut la plus respectueuse possible des choix des enfants, sans recherche de performance et de compétition interindividuelle. 

Bien que l’enfant soit considéré dans sa globalité et que de nombreux objectifs soient transversaux, ceux-ci sont présentés, pour plus de lisibilité, d’une manière séparée.

 

I1. ASSURER LA SANTE, L'INTEGRITE ET LA SECURITE


L’intégrité et la santé, dans leurs dimensions physique, affective et morale, doivent être garanties dans le Centre de loisirs. 

En effet, un enfant en sécurité, qui se sent bien dans son environnement demeure disponible pour vivre correctement ses loisirs. 

Pour ce faire, les éléments suivants sont intégrés dans l’organisation et le fonctionnement du centre et ils sont ajustés à l’âge des enfants. 

Plusieurs sous objectifs sont visés dans ce secteur d’intervention :

  • Veiller au respect des règles d’hygiène et de sécurité et y sensibiliser les enfants : règlement intérieur, lois et recommandations des administrations de tutelle (Jeunesse et Sports, Protection Maternelle et Infantile …)
     
  • Appliquer le « bon sens » et les mesures de prévention, y sensibiliser les enfants : adapter l’alimentation, les tenues et équipements aux spécificités des enfants, aux conditions climatiques et aux activités (protections contre la pluie, le froid, le soleil …), préparation des activités par le personnel, repérage en cas de sortie extérieure, recours à du personnel qualifié et à du matériel en bon état, en particulier pour les activités physiques de pleine nature (canoë, escalade …), recueil d’information dans les fiches sanitaires lors des inscriptions, personnels équipés de trousses de secours.
     
  • Prendre en compte les spécificités physiologiques de chaque enfant et respecter les rythmes de vie de chacun : activités et matériel adaptés aux capacités des enfants (fatigue, temps de récupération, progression dans les difficultés …) 


I2. EPANOUISSEMENT ET DEVELOPPEMENT

 

Chaque enfant est un individu à part entière, doté de multiples capacités et potentialités de développement qu’il convient de solliciter afin qu’il puisse s’épanouir et devenir véritablement acteur de son existence.

Partant de l’activité spontanée des mineurs, il s’agit de les amener à structurer leurs pratiques dans le cadre d’activités plus codifiées, utilisant différents matériels, équipements et techniques, susceptibles d’enrichir leurs modes d’expression et de création. 

Pour ce faire, les animations peuvent être menées directement par le personnel du Centre ou en partenariat avec des intervenants extérieurs et elles peuvent se dérouler dans les locaux du Centre ou utiliser d’autres lieux et équipements : Médiathèque de la Comté dans le cadre de la programmation « Anim’Comté », collaboration avec des associations et les communes.

Plusieurs sous objectifs sont visés dans ce secteur d’intervention :

  • Stimuler les aptitudes physiques et intellectuelles mais aussi l’imaginaire et les capacités créatrices des enfants.
  •  Proposer, sensibiliser et initier les enfants à une palette d’animations diversifiées : activités physiques, culturelles, artistiques, manuelles, scientifiques et techniques.
  •  Favoriser la découverte de nouvelles pratiques, encourager les rencontres avec les professionnels ou amateurs passionnés et faciliter la fréquentation des lieux et structures de création et de diffusion des arts, de la culture, du spectacle vivant.

 

I3. APPRENTISSAGE DE LA RESPONSABILISATION


Le Centre de loisirs est un établissement sécurisé qui doit permettre aux enfants d’expérimenter les conséquences de leurs actes. 

Pour cela, les animations peuvent être programmées par l’équipe d’animation, ou bien laissées à l’initiative des mineurs eux-mêmes.

Plusieurs sous objectifs sont visés dans ce secteur d’intervention :

  • Favoriser la prise d’initiative, le choix, le sens critique.
  • Encourager et accompagner les projets d’enfants.
  • Instaurer des temps de concertation réguliers.
  • Favoriser le dialogue pour amener les enfants à analyser leurs actes.​

 

I4. APPRENTISSAGE DE L'AUTONOMIE

 

Le centre de loisirs doit aussi permettre aux enfants de grandir, de se prendre en charge et développer leur indépendance.
 

Aussi, les activités généralement encadrées par le personnel peuvent également être proposées de manière semi encadrées ou en autonomie plus ou moins complète.

Ces différents modes d’intervention sont adaptés à l’âge et à la maturité des enfants et peuvent faire l’objet d’autorisation parentale spécifique, en particulier pour les activités en autonomie, les sorties, bivouacs et séjours.

Plusieurs sous objectifs sont visés dans ce secteur d’intervention :

  • Impliquer les enfants dans l’organisation des activités en tenant compte de leurs envies et de leurs intérêts.
  • Permettre aux enfants de ne pas être dépendants des adultes.
  • Multiplier les moyens d’expression offerts aux enfants pour exprimer leurs points de vue et souhaits.

 

II. AUTRES OBJECTIFS

II1. INTEGRATION PROFESSIONNELLE DES PERSONNELS

Toutes les personnes qui interviennent dans le centre de loisirs (permanents, saisonniers, intervenants extérieurs …) doivent trouver leur place dans l’équipe ainsi que des moyens pour évoluer d’un point de vue professionnel et humain.

Pour cela, plusieurs orientations doivent être respectées:

  • Amener chacun à assumer ses tâches dans le cadre de la définition de son poste, en ménageant des échanges mais sans mélanger les différentes fonctions.
  •  Amener tous les adultes intervenant auprès des enfants à maîtriser leurs relations, leurs attitudes, leurs interventions, dans le respect des personnes et de la réglementation.
  •  Amener les animateurs à gérer les relations des enfants dans le groupe tout en respectant la vie intime de chacun.
  •  Amener tous les adultes, en particulier les animateurs, à évaluer leurs attitudes et à accepter, dans le cadre du projet, les critiques et observations du reste de l’équipe, et en particulier l’équipe de direction.

 

II2. OBJECTIFS AU NIVEAU DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES

La communauté de communes Allier Conté Communauté a été créée au 1er janvier 2003. Elle regroupe les 7 communes suivantes : Busséol, Laps, Manglieu,  Pignols, Sallèdes, Vic le Comte, Yronde et Buron. Ce territoire bénéficie d’un patrimoine naturel et culturel très riche ainsi que d’un tissu associatif conséquent. 

La volonté centrale des élus communautaires à l’égard du Centre de Loisirs, est que celui-ci participe à la création d’une véritable communauté éducative intercommunale, susceptible d’améliorer le lien social et de développer une identité territoriale. Aussi, l’accessibilité sociale et géographique du Centre, représente un objectif phare de l’établissement.

Pour ce faire, différents moyens sont mobilisés : politique tarifaire préférentielle pour les habitants d’Allier Comté Communauté, mise en place d’ateliers décentralisés du Centre sur les communes volontaires, consultation des jeunes et des familles, exploitation des ressources naturelles et culturelles locales, mise en place de partenariats éducatifs et recherche de complémentarité avec les autres structures éducatives.

 

III. ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

III1. ORGANISATION DU CENTRE DE LOISIRS

Le centre de Loisirs d’Allier Comté Communauté comprend un « Pôle Enfance », pour les enfants de 4 à 12 ans et un « Pôle Adolescents », pour les adolescents de 13 à17 ans.


La structure est dirigée par un Directeur, assisté d’une adjointe. Un agent d’animation référent est plus particulièrement responsable des fonctions d’accueil, information des familles et des inscriptions des enfants.

 

III11. ROLE DU DIRECTEUR

 

Le directeur assure l’organisation, la gestion et le fonctionnement quotidien du service, dans le respect de la réglementation en vigueur et conformément au contrat d’objectifs engagé avec la CAF.

Il demeure responsable de la gestion humaine, administrative et financière du service et il participe à la bonne réalisation des missions suivantes :

  • Elaboration et mise en œuvre du projet pédagogique et des projets d’animation en accord avec les orientations fixées par la collectivité.
  • Conception, préparation et programmation des interventions : définition des objectifs et démarches pédagogiques, inventaire et détermination des moyens à mobiliser (humains, matériels, financiers), planification des cycles d’animation et des sorties, réalisation de méthodes d’évaluation.
  • Encadrement de l’équipe d’animation.
  • Recrutement, suivi administratif et pédagogique des animateurs saisonniers et des stagiaires en lien avec le service de secrétariat comptabilité : contrats de travail, dossiers sanitaires, réunions pédagogiques, formation continue… .
  • Elaboration et tenue des plannings d’animation et registres du personnel : emploi du temps, récupération, navettes… .
  • Accueil-information des familles : prestations proposées et fonctionnement de la structure (jours, horaires, tarifs, repas, déplacement …), modalités d’inscription (pièces à fournir), collecte d’informations auprès des parents afin d’assurer une continuité éducative famille/Centre.
  • Gestion administrative, financière et matérielle de la structure.
  • Traitement du courrier, tenue des registres et des dossiers administratifs et sanitaires : dossiers d’inscription, fiches de séjours, autorisations parentales, assurance et déclaration d’accident, états de la CAF, registre de sécurité… .
  • Elaboration et suivi régulier du budget, mise en place des tarifications, gestion et petit entretien des fournitures, matériaux et locaux (inventaire, gestion des stocks, rangement, nettoyage des locaux…), enregistrement et traitement des pièces comptables en relation avec le service comptabilité de la collectivité (commande, réception, facturation, registre des recettes…).
  • Encaissement, décaissement, tenue des comptes et relations avec la trésorerie publique.
  • Communication-information externe. Conception et mise en œuvre de plans de communication relatifs au Centre et aux cycles d’animation : affiches, tracts, dépliants, presse… .
  • Evaluation-bilan. Enregistrement de l’ensemble des données qualitatives, quantitatives et financières en vue de leur exploitation, en concertation avec le coordonnateur enfance jeunesse : rapport d’activité, compte de résultat, bilans intermédiaires.

    Pour mener à bien toutes ses missions le directeur est secondé par une directrice adjointe.

III12. ROLE DE L'ADJOINTE DE DIRECTION

Suivant les consignes du directeur, elle participe à l’élaboration et à la mise en œuvre du projet pédagogique et des projets d’animation du Centre.

De plus elle élabore le projet pédagogique spécifique des ateliers extrascolaires, qu’elle soumet au directeur pour validation.

  •  Conception, préparation et programmation des interventions, mise en place de partenariats éducatifs. 
  •  Suppléance du directeur dans toutes ses fonctions en cas de vacance, en particuliers dans la gestion administrative et matérielle du centre (CF partie précédente), l’élaboration et la mise en œuvre des  projets pédagogiques spécifiques (Ateliers…), la réalisation des bilans des activités.

 

III13. ROLE DE L'ANIMATEUR DE POLE ADOLESCENTS

Sous l’autorité du directeur, l’animateur jeunesse accompli ses missions dans le respect de la réglementation en vigueur et conformément au contrat d’objectif engagé avec la CAF.

Il assure le fonctionnement quotidien d’un local jeunes et à ce titre, il participe à la mis en place de programmes d’animations pour les jeunes.

Il participe à la bonne réalisation des missions suivantes :

  •  Mise en place et veille à la bonne organisation et au bon fonctionnement quotidien du local jeunes : planning d’utilisation de la salle, agencement… .
  •  Elaboration et mise en œuvre du projet pédagogique et des projets d’animation du local jeunes en consultation avec le directeur du centre
  •  Gestion humaine, administrative, de la structure.
  • Accueil-information des jeunes et des familles, réalisation des inscriptions, tenue des registres et des dossiers administratifs et sanitaires.
  • Participation à l’élaboration et suivi régulier du budget, mise en place des tarifications, gestion et entretien des fournitures, matériaux et locaux : inventaire, gestion des stocks.
  • Participation au recrutement, suivi administratif et pédagogique (contrats de travail, réunions, registre du personnel, emplois du temps …)  du personnel saisonnier.
  • Gestion du personnel saisonnier.
  •  Evaluation-bilan.
  • Enregistrement et rapport de l’ensemble des données qualitatives, quantitatives en vue de leur exploitation : rapport d’activité, bilans intermédiaires, à la demande du Directeur du Centre et/ou du coordonnateur enfance jeunesse.

 

III14. L'ANIMATEUR

III141. ROLE

’animateur du centre de loisirs a des droits mais aussi des devoirs à l’égard des enfants et de l’équipe à laquelle il appartient. Chaque animateur prend part au fonctionnement harmonieux du centre, il fait en sorte que sa présence et son travail soient en accord avec les lignes directrices du projet pédagogique.

 

L’animateur est plus particulièrement responsable :

  •  De son groupe d’enfants et de sa sécurité (respect de la législation).
  •  De l’organisation des activités et du bon fonctionnement de celles-ci.
  •  Du matériel utilisé et de l’environnement.
  •  De la pharmacie du groupe.
  •  De la propreté des locaux après les activités.
  •  Du calme et du bon déroulement des repas.

 

L’animateur est un repère, il doit montrer l’exemple aussi bien au niveau de son comportement qu’au niveau de son vocabulaire. 

 

III142. COMPORTEMENT

L'animateur est souvent considéré comme le modèle. Son comportement doit être irréprochable. Il doit être disponible, souriant et savoir se remettre en cause (auto évaluation).

De plus il est garant du projet pédagogique, ce qui implique un comportement adapté pendant les différents temps de la vie quotidienne.

  •  L’accueil: C’est un moment important car c’est souvent lui qui va conditionner la suite de la journée et donner une première impression aux parents, de l’équipe pédagogique. Pour cela l’animateur doit être très présent, avoir un accueil chaleureux, tonique, le sourire, disponible auprès des enfants et des parents.
  •  Les repas: Le temps du repas représente un moment particulier dans la vie en collectivité. C’est un moment d’échanges et d’apprentissages. Pour cela l’animateur doit faire respecter le calme et apprendre aux enfants à se tenir à table, partager équitablement les différents plats, éviter le gaspillage, faire ranger et débarrasser la table, inviter chacun à goûter les différents plats.
  •  Remarque: L’animateur ne doit pas fumer en présence des enfants, ni dans les établissements publics.

III15. AUTRES PERSONNES

 

Le Centre de Loisirs Allier Comté Communauté peut organiser des activités faisant intervenir des personnes extérieures : autres services enfance jeunesse de la communauté de communes, associations locales ou extérieurs, prestataires d’activités ou de services, bénévoles et personnes ressources. Celles-ci doivent être en accord avec le projet éducatif de notre structure et satisfaire aux obligations de la législation en vigueur.

De plus, l’éducateur sportif territorial de la commune de Vic le Comte intervient occasionnellement sur le Centre, plus particulièrement dans l’encadrement des activités physiques de pleine nature.
 

III2. FONCTIONNEMENT DE CENTRE DE LOISIRS

 

Le fonctionnement du centre de loisirs est l’affaire de tous les membres de l’équipe. Ceci demande une implication à tous les niveaux et de tous les instants. En effet, l’ensemble des objectifs présentés en vie sociale s’applique au fonctionnement quotidien du centre.

Un point important est de veiller à la sécurité physique et morale de tous les enfants. Sur cet aspect le rôle de l’animateur est primordial. L’enfant ne doit pas être en danger. 

 

III21. UNE APPROCHE THEMATIQUE

Chaque semaine ou cycle, un thème nouveau est abordé : « En avant pour le cinéma », « Les machines infernales », « Au fil de l’eau », … . Le choix du ou des thèmes est réalisé par les équipes d’animation en tenant compte, autant que possible, des souhaits des enfants.

Ce thème représente un fil conducteur qui évite la juxtaposition d’activités sans liens entres elles. Il représente le lien qui donne une cohérence aux différentes actions et aux activités, un sens à la journée ou au séjour au Centre. Il permet d’identifier les raisons de l’action et renvoie à des objectifs bien précis.

Par ailleurs, une thématique précise permet, pour les enfants, une immersion dans des contextes et des milieux nouveaux et pour les animateurs il autorise un investissement particulier : recherche documentaire, repérage sur le territoire, rencontre avec d’éventuelles personnes ressources.

Ces expériences permettent à tous (enfants, adolescents, adultes) de s’approprier des savoirs et des savoirs faire « contextualisés » et ainsi, de développer des capacités d’adaptation et de projection.

De plus une thématique peut prendre un caractère transversal en associant différentes activités complémentaires.

 

 

Chaque thème est choisi en fonction de sa capacité à répondre aux objectifs poursuivis. La diversité des thèmes permet de répondre à l’ensemble des objectifs du Centre.

 

III22. LES ACTIVITES

 

Afin de solliciter les différentes potentialités de l’enfant et dans un souci de favoriser l’accès au plus grand nombre à des activités variées, la mono activité est proscrite au Centre. Les activités seront les plus diversifiées possibles. Elles concerneront aussi bien les domaines culturel et artistique (chant, conte, théâtre, dessin, sculpture …), scientifiques et techniques (poterie, écologie, audiovisuel, petit bricolage …) que les activités physiques et sportives (jeux collectifs, de raquettes, d’opposition, de plein air …).

Des sorties (cinéma, patinoire, musées …), des échanges avec d’autres jeunes et des séjours seront proposés en fonction des demandes et des possibilités.

Les pratiques sont dépourvues d’esprit de compétition et de performance, ce qui n’exclu pas la recherche de la qualité. La coopération, l’entraide, la solidarité, l’esprit d’équipe doivent être développés dans les diverses pratiques, en tenant compte de la singularité de chacun.

Les activités sont bien considérées comme des supports d’animation qui doivent conduire les enfants à développer l’ensemble de leur personnalité et de leurs potentialités tant au niveau moteur, psycho moteur, physique, qu’au niveau intellectuel, créatif et imaginaire. Elles doivent également autoriser une ouverture sur d’autres horizons, d’autres manières de penser et d’agir.

Par ailleurs, le plaisir de la pratique dans toutes les activités doit toujours être présent. Il convient donc de donner un réel choix entre plusieurs activités et amener les enfants à découvrir des activités nouvelles.

Les activités et jeux représentent des outils importants de socialisation. Ils sont considérés comme moyens d’échange et d’apprentissage de la vie en collectivité.

 

III23. LES SEJOURS

 

Pour diversifier notre offre d’activités et répondre à notre projet éducatif, le Centre de Loisirs propose différents séjours. L’équipe chargée de la mise en place des séjours veillera au respect du projet éducatif et pédagogique de la structure.

Afin de faciliter les échanges entre les groupes partant en camps, ceux-ci n’occasionneront pas plus d’une demi-journée de transport et ils seront placés sous la responsabilité d’un animateur expérimenté et qualifié qui disposera de moyens de communication avec le directeur du Centre.

La mixité sociale et l’accessibilité des enfants les moins favorisés financièrement seront recherchées par la mise en place d’une politique tarifaire attractive et un système de réservation par quotients familiaux.

Ces actions donneront lieu à la confection d’un projet pédagogique spécifique et en fin de séjour un bilan et une évaluation seront réalisés par l’équipe d’animation et les jeunes ayant participé au séjour.

 

III25. LES REUNIONS ET L'EVALUATION

 

Les critères et indicateurs généraux d’évaluation, relatifs à la politique enfance jeunesse intercommunale, sont définis en concertation avec la CAF, le coordonnateur enfance jeunesse et l’équipe d’animateurs permanents du Centre. Ceux-ci visent principalement à s’assurer de la cohérence et de la complémentarité des actions du Centre au regard des besoins des familles et de l’offre des autres prestataires en matière de service d’accueil et de loisirs enfance jeunesse sur le territoire. En ce qui concerne les actions spécifiques du Centre, plusieurs outils sont mobilisés.

Pour les vacances scolaires, une réunion préparatoire est organisée avant le début de chaque vacances. Cette réunion a pour objectif de présenter les projets éducatif et pédagogique aux animateurs saisonniers, de définir les thèmes et de préparer les grandes lignes du séjour. Une deuxième réunion est effectuée juste avant le début des vacances pour préparer les plannings d’animation ainsi que l’ensemble de la logistique : salles d’activités, matériel, emplois du temps, répartition des animateurs par groupe d’âge.

Pendant les séjours et sorties, des réunions de concertation et d’évaluation sont organisées quotidiennement. Elles se déroulent en présence de tous les animateurs.

Hors vacances scolaires, des temps de concertation, préparation et évaluation, sont organisés sous la responsabilité du directeur, avant et après chaque cycle d’animation

Chaque année, une évaluation quantitative et qualitative est réalisée, en lien avec le coordonnateur enfance jeunesse. Des outils, tels que questionnaires, boîte à idées … sont élaborés par la direction du centre et proposés aux animateurs pour validation. Des réunions avec les parents et les enfants sont organisées au moins une fois par an.

Pour les animateurs stagiaires, une évaluation est réalisée régulièrement, ceci afin de les aider dans leur formation. Cet accompagnement est effectué par et sous la responsabilité du directeur du Centre.

 

IV. LES MOYENS

IV1. LES LOCAUX ET EQUIPEMENTS

Le Centre de Loisirs Allier Comté Communauté se situe dans le bâtiment « Espace Montcervier », à Vic le Comte. Il dispose également, en fonction de ses besoins, des locaux et matériels de l’école maternelle Elsa Triolet, du Point Accueil Jeunes à Longues, de la salle omnisport, du gymnase de la Molière, du parc Montcervier, de la piscine, du terrain de tennis de la Molière, dans les conditions fixées par convention avec la commune de Vic le Comte.

Pour les activités occasionnant des déplacements, le Centre dispose d’un mini bus de la communauté de communes. En cas de besoins, il peut avoir recours à des transporteurs privés.En fonction des projets développés par le Centre de Loisirs, d’autres équipements et matériels de la commune de Vic le Comte ou des autres communes membres d’Allier Comté Communauté sont susceptibles d’être utilisés par le Centre.

Le directeur est chargé de vérifier la conformité des installations utilisées par le Centre de Loisirs. 

IV2. LES MOYENS HUMAINS ET FINANCIERS

Les 5 agents d’animation permanents, la trentaine d’équivalents mois saisonniers, le personnel d’entretien, de comptabilité et les frais généraux du Centre de Loisirs (prestataires de services, repas, déplacement …) occasionnent un budget de fonctionnement annuel voté en conseil communautaire.

 

Fiche réservation

Grille tarifaire